samedi 10 octobre 2015

L'inutile euthanasie des 200 bouquetins du Bargy

Cela se passe en ce moment dans nos montagnes...
C'est triste et stupide...

Il est reconnu par les instances sanitaires que cela n'est pas la solution et qu'au contraire cela risque d'aggraver la situation...
L'ensemble des associations et institutions pour la protection de la nature et de l'environnement s'oppose à cette décision barbare également !

Pourtant, des politiques en quête de voix en ont décidé autrement pour le sort de ces pauvres bouquetins.
Ils en ont décidé autrement sans même attendre le délibéré de l'audience du tribunal administratif de Grenoble qui devait trancher le 19 octobre à 10h30. Cette décision qui, du même coup, ira certainement dans le sens de ces politiques, histoire de les protéger.

Si vous voulez en savoir plus, voici des liens qui vous informeront.
Des liens à partager un maximum afin de faire savoir se qui se passe actuellement dans le massif du Bargy, afin de faire savoir ce dont peu de gens parlent, car "ON" aimerait le plus de silence possible autour de cette affaire peu glorieuse :

https://www.lpo.fr/actualites/alerte-bouquetins-du-bargy-blocage-du-massif-par-les-gendarmes-en-vue-d-un-abattage-massif-et-indiscrimine

https://www.facebook.com/groups/marnaz/permalink/10153102084377116/?pnref=story

http://www.30millionsdamis.fr/actualites/article/9423-euthanasie-des-200-bouquetins-du-bargy-inutile/

 https://www.lpo.fr/actualites/helicopteres-tireurs-d-elite-apocalypse-now-sur-le-massif-du-bargy

http://ecologie.blog.lemonde.fr/2015/10/09/labattage-massif-des-bouquetins-du-bargy-est-contre-productif/

http://www.frapna.org/articles/bouquetins-du-bargy.html

samedi 29 mars 2014

Tu étais tout pour moi...




Tu étais tout pour moi...

Mon ami, mon amant, mon compagnon, mon complice...
Celui qui m'a toujours poussée et encouragée dans tout ce que j'entreprenais...
Celui qui me donnait la force de réussir ou d'accepter l'échec...
Celui qui m'aimait telle que je suis sans avoir rien, jamais, à me reprocher...

Tu étais tout pour moi...

Aujourd'hui, Tu n'es plus...

Et même si je sais qu'il n'y avait pas d'autre issue,
Et même si je sais que désormais Tu ne souffriras plus,
C'est pour moi bien difficile de poursuivre...

Je Te l'avais dit :
"J'ai bien du mal à envisager la vie sans Toi",
"J'ai peur de demain sans Ta présence",

Malheureusement maintenant, demain : c'est aujourd'hui...

Avant que Tu partes, je T'ai promis de tout faire pour assumer,
Tout comme d'ailleurs, je l'ai, par la suite, promis à Raphaëlle,
Mais je n'imaginais pas qu'à ce point ce serait difficile...

Tu étais tout pour moi...

jeudi 27 mars 2014

À Toi...





Souvent sur la montagne, à l'ombre du vieux chêne,
Au coucher du soleil, tristement je m'assieds ;
Je promène au hasard mes regards sur la plaine,
Dont le tableau changeant se déroule à mes pieds.

Ici gronde le fleuve aux vagues écumantes ;
Il serpente, et s'enfonce en un lointain obscur ;
Là le lac immobile étend ses eaux dormantes
Où l'étoile du soir se lève dans l'azur.

Au sommet de ces monts couronnés de bois sombres,
Le crépuscule encor jette un dernier rayon ;
Et le char vaporeux de la reine des ombres
Monte, et blanchit déjà les bords de l'horizon.

Cependant, s'élançant de la flèche gothique,
Un son religieux se répand dans les airs :
Le voyageur s'arrête, et la cloche rustique
Aux derniers bruits du jour mêle de saints concerts.

Mais à ces doux tableaux mon âme indifférente
N'éprouve devant eux ni charme ni transports ;
Je contemple la terre ainsi qu'une ombre errante
Le soleil des vivants n'échauffe plus les morts.

De colline en colline en vain portant ma vue,
Du sud à l'aquilon, de l'aurore au couchant,
Je parcours tous les points de l'immense étendue,
Et je dis : " Nulle part le bonheur ne m'attend. "

Que me font ces vallons, ces palais, ces chaumières,
Vains objets dont pour moi le charme est envolé ?
Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères,
Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé !

Que le tour du soleil ou commence ou s'achève,
D'un œil indifférent je le suis dans son cours ;
En un ciel sombre ou pur qu'il se couche ou se lève,
Qu'importe le soleil ? je n'attends rien des jours.

Quand je pourrais le suivre en sa vaste carrière,
Mes yeux verraient partout le vide et les déserts :
Je ne désire rien de tout ce qu'il éclaire;
Je ne demande rien à l'immense univers.

Mais peut-être au-delà des bornes de sa sphère,
Lieux où le vrai soleil éclaire d'autres cieux,
Si je pouvais laisser ma dépouille à la terre,
Ce que j'ai tant rêvé paraîtrait à mes yeux !

Là, je m'enivrerais à la source où j'aspire ;
Là, je retrouverais et l'espoir et l'amour,
Et ce bien idéal que toute âme désire,
Et qui n'a pas de nom au terrestre séjour !

Que ne puîs-je, porté sur le char de l'Aurore,
Vague objet de mes vœux, m'élancer jusqu'à toi !
Sur la terre d'exil pourquoi resté-je encore ?
Il n'est rien de commun entre la terre et moi.

Quand là feuille des bois tombe dans la prairie,
Le vent du soir s'élève et l'arrache aux vallons ;
Et moi, je suis semblable à la feuille flétrie :
Emportez-moi comme elle, orageux aquilons !


"L'isolement", Alphonse de Lamartine

dimanche 8 septembre 2013

À ciel ouvert... Au fil de l'eau

Bon... Ben voilà ! Je suis à nouveau en pleins préparatifs...




La perspective de cette mini "résidence" me réjouit vraiment, mais ralentit aussi les travaux d'Hercule entrepris il y a quelque temps pour rapatrier l'intégralité de ce blog sur ces pages et tenter (si, si, je vous assure !) des publications à nouveau un peu plus régulières (mais c'est pas gagné !)...

Pour suivre l'évolution de mes réalisations, vous pourrez désormais vous rendre sur ces pages (Clic), c'est là-bas que je posterai tout ce qui concerne mon travail personnel. Très bientôt (je vous le promets), j'ajouterai un lien direct dans la marge de ce blog-notes. Sinon, pour ne rien rater vous pouvez aussi aller vous abonner là-bas !

Voilà...
À très bientôt !

samedi 24 août 2013

Bonjour à vous tous

Ce billet est le premier de la nouvelle vie de ce blog...

Tout simplement pour vous accueillir et vous remercier d'avoir cliqué jusque sur ces pages. Bienvenue à vous...

Je voudrais également vous demander de m'excuser du désordre encore apparent, mais le déménagement vers ces nouveaux appartements virtuels n'étant pas encore terminé... j'espère que vous comprendrez !

C'est un travail long et parfois fastidieux d'importer de vieilles pages un peu poussiéreuses...

Je n'ai rien changé, excepté quelques dates de commentaires, qui, sinon, auraient été en plus grand désordre encore.

Je retourne à mon bloguesque ménage en espérant vous retrouver bientôt au fil de ces pages. 
À ce propos, vous pouvez d'ores et déjà vous abonner par Email si vous souhaitez être informés des nouveautés de ce Blog-notes.

En espérant vous retrouver bientôt au fil de ces pages...

mercredi 27 février 2013

On ne prête qu'aux riches !!!





Déjà 57 000 signataires de la pétition demandant à la mairie de Marseille d'annuler la subvention de 400 000 euros prévue pour un concert payant de David Guetta et Mika à Marseille le 23 juin.
 
Pour en savoir plus et si vous êtes révolté, vous aussi, par la manière dont l'argent public est utilisé au nom de "promouvoir la culture", alors n'hésitez pas à signer cette pétition en cliquant sur l'image ci-dessus pour vous rendre sur la page concernée de "change.org"...